Nintendo affirme qu’un «certain nombre» de Nintendo Switch ont été volées; l’entreprise reprend possession de la console ayant fait l’objet d’une fuite jeudi


Nintendo Switch The Legend of Zelda: Breath of the Wild

Jeudi soir dernier, comme nous vous l’avions rapporté, un membre de la communauté NeoGAF jette un pavée dans la marre : il aurait reçu sa Nintendo Switch d’avance par la poste et pour confirmer ses dires, il diffuse deux vidéos. La première nous montrait l’interface et le processus à compléter pour configurer sa console au premier allumage, la seconde nous montrait l’emballage de l’ensemble (et son déballage). Voilà qu’un représentant de Nintendo ayant été contacté par IGN a expliqué ce qui s’est réellement produit.

«Plus tôt cette semaine un individu a dit avoir pris possession d’une Nintendo Switch de manière précoce d’une chaîne de boutique qu’il n’a pas voulu identifier. Nintendo a pu déterminer qu’un [certain nombre d’exemplaires] avaient été volés par des employés d’un distributeur étasunien et l’un d’entre eux [une console] avait été revendu. L’employé de la chaîne de distribution étasunienne a été identifié, il a été remercié de ses services et ses agissements ont été rapportés aux enquêteurs des forces de police locales pour que des charges criminelles soient portées contre lui.»

Il ne semble donc pas que le détenteur de la Switch ait été lui-même responsable du larcin que décrit Nintendo. Cependant, puisqu’il s’est procuré un bien volé, il a été obligé de rendre l’appareil à l’entreprise. Il l’a d’ailleurs confirmé sur NeoGAF. Il précise aussi qu’il ne croit pas qu’il retrouvera l’argent déboursé pour se rendre propriétaire d’une Switch volée.

Source : IGN

Précédent Disgaea 5 Complete : en boutique le 23 mai 2017
Prochain Jouer les «marins d'eau douce» avec 1-2-Switch

Articles suggérés

Konami titille les joueurs avec du contenu supplémentaire pour Super Bomberman R