Interplay liquidera son portefeuille de propriétés intellectuelles


Interplay Entertainment Clay Fighter

Après plusieurs années passées à tenter sans succès de reprendre le développement de nouveaux ludiciels, les administrateurs de ce qui reste de l’éditeur américain Interplay Entertainment ont décidé de liquider leurs actifs pour rembourser leurs créanciers. Pour les plus vieux d’entre nous, Interplay Entertainment faisait partie des éditeurs tiers de moyenne gamme pour la SNES, la N64 ou, encore, la PlayStation 1. Du même calibre que les défuntes Acclaim Entertainment, THQ (première mouture) ou encore Ocean, pourrait-on dire. Je me rappelle des nombreuses heures passées à fonder des colonies dans Conquest of the New World (PC) ou à incarner des combattants faits d’argile dans Clay Fighter (SNES). Mais, pour la plupart des gens ayant souvenance de la décennie 1990, Interplay Entertainment est plus souvent associée à Earthworm Jim, un jeu de plateforme burlesque, inégal, mais innovateur pour l’époque.

Les services du syndic Wedbush Securities ont été retenus pour gérer la vente des 70 propriétés intellectuelles encore détenues par Interplay Entertainment. La mise aux enchères aura bientôt lieu, mais il ne faut pas s’attendre à obtenir, du moins à court ou même moyen terme, des nouvelles de cette liquidation. Le processus prendra quelque temps, mais espérons que les nouveaux propriétaires de ces franchises en feront bon usage et que nous aurons droit à de nouvelles itérations de Messiah et MDK. Rappelons que la compagnie n’avait pas édité un jeu depuis plus de 6 ans déjà.

Source : Globenewswire.com

Précédent La vignette Nintendo Minute de cette semaine s'attarde à Paper Mario: Color Splash
Prochain Bloodstained: Ritual of the Night reporté à 2018

Articles suggérés

Konami titille les joueurs avec du contenu supplémentaire pour Super Bomberman R